You are currently viewing LES SOFT-SKILLS OUBLIÉES : ÉPISODE 1/3

LES SOFT-SKILLS OUBLIÉES : ÉPISODE 1/3

  • Post published:17 janvier 2022
  • Post category:blog

« Il y a quatre pensées illimitées : l’amour, la compassion, la joie et l’équanimité » Bouddha

L’équanimité quèsaco ? Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant nombreux de ses synonymes vous parleront certainement. Si je vous dis : impassibilité, imperturbabilité, sérénité… flegme ! Alors ? Non ? Toujours pas ? Bien. Tâchons alors d’y voir un peu plus clair (ou d’y « lire » un peu plus clair en l’occurrence 😉).

L’équanimité, qu’est-ce que c’est ?

Définition Larousse® :

ÉQUANIMITÉ : nom féminin (du latin, aequa, égal et animus, esprit). Égalité d’humeur, sérénité, flegme.

Si l’on observe notre quotidien, je veux dire, si l’on observe vraiment, alors on constatera bien souvent que nous vivons constamment entre deux notions opposées : rires et larmes, échec et succès, enthousiasme et démotivation, confiance et doute, etc. Ces opposés de la vie quotidienne réveillent bien souvent en nous des vagues, que dis-je ? des tsunamis d’émotions qui envahissent la plupart du temps notre mental tout en polluant notre gestion du stress au passage.

Ces vagues d’émotions, nous les avons tous connu à un moment donné mais nous ne leur avons pas forcément tous cédé. Car oui. Certains les maîtrisent mieux que d’autres. Comment ? Pourquoi ? Et bien c’est là que va entrer dans le jeu cette soft skill au nom si savant : l’équanimité.

Les vagues d’émotions qui nous emportent de temps à autres peuvent parfois créer un déséquilibre inconfortable et handicapant pour notre activité professionnelle ou personnelle. En conséquence, nous perdons en sérénité et notre quotidien s’en trouve affecté. Alors comment éviter cela ? Quelles clés et outils pouvons nous trouver et appliquer pour développer au mieux cette soft skill oubliée et pourtant très utile au quotidien ?

L’équanimité, comment l’apprivoiser ?

Bien, résumons. Une contradiction arrive, vous êtes bloqués entre deux notions opposées. Votre état d’esprit s’en trouve ébranlé, fragilisé et pourtant il joue un rôle essentiel dans votre équilibre psychologique, cognitif et même physiologique. Il va falloir rééquilibrer tout cela si vous voulez garantir votre efficacité au quotidien car oui, plus vous développerez un état de conscience calme, plus vous développerez votre perception et vos performances. Pas mal non ? Alors ne serait-il pas grand temps d’être équanime ? Vous me direz, « mais comment fait-on ça ? Comment pouvons-nous arriver à un parfait équilibre émotionnel en toutes circonstances ? ». La réponse est simple : le self-control vous connaissez ? Et bien la solution est là : équanimité = self-control !

  • S’adapter pour mieux se maîtriser.

Malheureusement nous ne sommes pas tous capable de résister avec la même dextérité aux événements qui nous entourent. La maîtrise des sauts d’humeur et déséquilibres psychiques qu’ils peuvent provoquer n’est pas toujours à la portée de tous selon qu’on se sente bien dans ses baskets, magnanime ou qu’on soit déjà perturbé par des aléas extérieurs à ce moment là. Donc, si tout le monde n’est pas capable d’être équanime et de garder un self-control indéfectible, pourquoi certains s’en sortent-ils mieux que d’autres ? Selon une étude de l’American Psychological Association, « entraîner son self-control de manière répétée n’aboutit pas à des améliorations généralisées du contrôle de soi ». En bref, inutile de vous flageller si vous n’avez pas une sérénité à toute épreuve et une humeur égale en toutes circonstances car vous n’êtes de toute façon pas formatés pour cela ! Votre premier réflexe devra donc être de ne pas vouloir tout contrôler car vous ne le pourrez pas ! Être ouvert aux émotions et aux autres c’est aussi et surtout être réceptif à toutes les situations et apprendre à les observer avant de vouloir les contrôler. Cette fâcheuse tendance à vouloir tout contrôler ou tout organiser peut rapidement vous déstabiliser et vous faire perdre votre calme en cas d’imprévu ou de situation délicate, voire stressante. Adaptez-vous ! Savoir s’adapter à toute sorte de situation et d’imprévus vous aidera à rester calme et posé dans les situations les plus difficiles. Acceptez de ne pas pouvoir tout maîtriser et priorisez les choses !

  •  Apprendre à gérer son stress

 La gestion du stress n’a jamais été une mince affaire et pourtant elle reste essentielle dans bon nombre de circonstances. Peu importe notre âge, notre profession, notre rythme de vie, le stress fait partie intégrante du quotidien. Souvent perçu comme négatif, il a pourtant quelques bons côtés car c’est aussi lui qui nous pousse régulièrement à nous surpasser tant physiquement que mentalement. Cependant lorsqu’il est trop intense il peut vite nous nuire. Alors hop ! On ferme les yeux et on compte jusqu’à trois… 1… 2… 3… PRENEZ LE TEMPS ! Prenez le temps de faire des pauses, prenez le temps de respirer profondément, une fois, deux fois, ralentissez votre rythme cardiaque et DÉTENDEZ VOUS ! Prendre de bonnes habitudes favorise la concentration, les réflexes cognitifs, la santé en général et forcément l’humeur et le stress. Alors commencez dès aujourd’hui à faire de l’exercice régulièrement, à bien manger (pas d’inquiétude je ne vous ferai pas pour autant l’affront des 5 fruits et légumes par jour 😝) et surtout, dormez suffisamment ! Le sommeil c’est LE facteur de base malheureusement trop souvent négligé ! Un sommeil serein et équilibré la nuit garantit bien souvent une bonne prise de décision le jour. Vous l’aurez compris, apprendre à gérer son stress sainement développe l’énergie indispensable à nos performances et notre self-control lorsque le travail ou la vie peuvent sembler difficiles.

  •  Identifier les signes d’alerte

 Travail, maison, famille, quotidien, chaque contexte peut nous amener à malmener notre humeur. Situations de stress imprévues, contrariétés, face à la peur ou à la colère il est fort probable que nous perdions notre calme, autrement dit une absence de contrôle. Parfois les mots et les paroles dépassent même notre pensée. Alors écoutez-vous… écoutez votre corps. Il vous enverra forcément des signes physiques et si vous n’êtes pas ouvert à l’introspection ou à l’identification de ces signes vous passerez à côté de fidèles alliés ! En effet, les signes physiques tels que le changement de rythme cardiaque, une transpiration plus intense que d’ordinaire, une contraction ou tension des muscles ou encore une respiration accélérée peuvent facilement vous mettre sur la piste d’une perte de contrôle imminente. Il peut donc être utile de distinguer au préalable l’état de calme et son contraire. En effet, l’état de calme peut parfois être très subjectif pour certains. Certaines personnes vous affirmeront par exemple être « détendues » en toute bonne foi alors que leur ton et expression vous en feront douter. Et c’est là qu’arrivent les problèmes. Comment garder son self-control si l’on est convaincu de ne pas l’avoir perdu ?! Dans ce cas il est d’autant plus important d’apprendre à identifier les signes physiques. Votre corps ne mentira pas ! Votre corps ne confondra pas ! Écoutez ce qu’il vous dit car ses symptômes seront toujours objectifs. Les muscles détendus, ton de la voix posé, respiration profonde et régulière, pouls régulier, pas de tremblement, aucun doute : vous êtes calme !

 Être indulgent envers soi-même pour une meilleure prise de recul

 La vie est faite de réussites mais a aussi sa bonne part d’échecs. C’est ainsi. Un jour ou l’autre, peu importe la raison, vous allez échouer. Ça fait partie de la vie, vous ne pourrez pas y échapper alors à quoi bon se l’infliger également avec des mécanismes parfois destructeurs. Acceptez vos erreurs, acceptez vos échecs, ils sont aussi là pour vous faire grandir et évoluer. Pardonnez vous, c’est le premier pas vers la sérénité et la réussite. Ne gaspillez pas votre énergie à vous maltraiter ou vous punir de ne pas arriver à atteindre tel ou tel objectif. Se battre avec soi-même et s’inquiéter à outrance lorsqu’on ne parvient pas à obtenir ce que l’on veut comme on le veut ne fera que dilapider votre énergie inutilement. 80% de la réussite d’un objectif dépend de votre attitude. Une attitude sereine rend un travailleur capable de self-control et d’atteindre ses objectifs. Winston Churchill écrivait :

« Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

Alors enthousiasmez-vous et soyez indulgent avec vous même ! TOUT N’EST PAS DE VOTRE FAUTE ! La clé de la réussite passe aussi par la capacité à prendre du recul sur ses échecs ou sur les événements qui ont tendance à mettre à mal notre équanimité. Prenez du recul avec vous-même. La réussite c’est aussi une suite d’échecs et de la bienveillance envers soi-même et ses idées.

 L’équanimité, quelles astuces et pratiques pour l’entretenir ?

Alors vous me direz tout cela c’est bien mais comment faire pour ne pas céder à ses émotions dans des situations délicates ? Comment ne pas se laisser dépasser par la peur, la colère ou encore l’agacement ? Il n’est pas question ici de gommer toutes ces émotions puisqu’il est peu probable d’y parvenir de manière constante de toute façon. Mais néanmoins, nous pouvons décider de ne plus les subir en apprenant à les surmonter, en adoptant des petits rituels réguliers qui nous aideront à désamorcer le stress ou la perte de contrôle. En bref, à nous sentir plus équilibré dans notre corps et dans notre tête. Parmi ces quelques astuces et outils on notera surtout :

 ✅ Pratiquer une activité physique ou sportive régulièrement 🚴

✅ S’adonner à la méditation et à la pleine conscience 🧎 

✅ Tenter la sophrologie 🧘

✅ Se familiariser avec les techniques de gratitude et de la pensée et vision positive 💭

✅ Se mettre à tout ce qui nous fait du bien et nous inspire du lâcher prise 😎 

✅ S’ARRÊTER, RALENTIR LA COURSE, RESPIRER ET PRENDRE DU TEMPS POUR SOI RÉGULIÈREMENT ⏰

Vous l’aurez compris, l’équanimité est en quelque sorte une attitude de maîtrise de soi et de self-control émotionnel. On peut l’interpréter comme l’égalité d’humeur devant tout événement déplaisant ou contrariant, une sorte d’esprit imperturbable face aux imprévus de la vie. La stabilité émotionnelle est parfois la clé de toute réussite, qu’elle soit professionnelle ou personnelle. Des études scientifiques ont démontré que les jeunes qui réussissent à développer des niveaux plus élevés d’équanimité pendant leur transition vers le monde professionnel ont tendance à s’assurer plus de succès dans leur carrière. Être équanime nous permet entre autre simplement de rester nous-mêmes, de ne pas prendre les choses trop personnellement et par conséquent de prendre le recul nécessaire sur les évènements.

Pour conclure de manière philosophique (oui un peu de philo c’est inspirant de temps en temps 😁) :

« L’équanimité est le joyau sur la couronne des quatre états de l’esprit de votre réussite : l’ouverture, l’acceptation, la patience et la bienveillance ».

L’adopter ne prend qu’un instant et quelques habitudes bienveillantes sans jamais oublier que « les choses ne sont que l’idée qu’on s’en fait ».

Alors, quand est-ce que vous vous y mettez ?

Sources :

  • Alexandre ANTONIENKO, Neurosciences et leadership (alexandre-antonienko.com)
  • L’Express, Style de vie (lexpress.fr)
  • Forbes, (forbes.fr)
  • Mon complément bien-être (moncomplementbienetre.com)