You are currently viewing Grande Démission & RSE : quel avenir pour les entreprises ?

Grande Démission & RSE : quel avenir pour les entreprises ?

  • Post published:5 avril 2022
  • Post category:blog

Comment passer à côté de ce phénomène qui depuis peu, fait de plus en plus parler de lui ?

Cette tendance a commencé outre-Atlantique, aux Etats-Unis avec 4 millions d’américains qui quittent leur emploi en août 2021. De quoi faire trembler le monde de l’entreprise ! La cause principale ? Ce n’est une surprise pour personne : la crise sanitaire & la reprise de l’activité économique. Ce phénomène, impressionnant résulte d’une quête de sens, d’une remise en question des conditions salariales mais c’est également un phénomène générationnel. En effet les générations Y ou Z, qui sont sur le marché du travail changent petit à petit les codes. Ils vont avoir tendance à être volatiles et à quitter leur emploi s’ils ne sont pas satisfait de leurs conditions, là où les anciennes générations pouvait rester en place par « sécurité de l’emploi ». Aujourd’hui changer, bouger, entreprendre ça ne fait plus peur !

Comment la grande démission est-elle arrivée ?

Rester confiné ça laisse travailler les méninges ! En effet, entre 4 murs (avec ou sans jardin, en ville ou à la campagne) ça laisse songeur, les idées fusent, on remet tout en question, avouez que même vous, vous avez remis certaines choses en perspectives ! Et quand nous sommes face à un événement inédit comme une pandémie (et on va pas se mentir tout ce qui gravite autour) il y a matière à repenser son avenir. Tout ce que l’on prenait pour acquis semble s’étioler et faire place à l’incertitude. La grande démission c’est tout simplement l’envie de plus de sens dans ses actions, le ras-le-bol des villes du quotidien, l’appel de la forêt (elle est facile celle-ci), un besoin de reconnaissance, un management qui n’est plus adapté, ce sont tous ces facteurs qui ont alimenté un départ en masse.

Cette période si unique des confinements, c’était aussi les bonnes résolutions du nouvelle an après l’heure, prendre soin de soi, de sa famille, de ses commerçants, de sa planète, un élan de solidarité sans précédent. Certains y ont trouvé de nouveaux horizons ! Le libre arbitre étant le leitmotiv des dernières années, les individus des pays occidentaux ont décidés de prendre en main leur avenir et ont choisi de faire évoluer leurs carrières, de se réorienter, de prendre un nouveau départ.

La France est-elle vraiment concernée par ce phénomène ?

Alors qu’aux Etats-unis le phénomène est bien ancré, en France on remarque quelques signes de cette Grande Démission. Par exemple, une importante pénurie dans certains domaines : dans l’hôtellerie restauration par exemple où les ruptures conventionnelles ont augmenté de 9%. Mais au-delà des simples démissions, les réorientations gagnent également du terrain : un français sur deux songerait à se reconvertir. Si avant les trajectoires professionnelles étaient plutôt évidentes -sauf exceptions – aujourd’hui, l’horizon professionnel est infini.

Les français semblent se questionner, les générations changent et l’avenir des entreprises également. Selon une étude HubSpot/OpinionWay d’octobre 2021, 71% des étudiants en commerce français ont des sentiments négatifs vis-à-vis de leur entrée sur le monde du travail. Les prochaines années vont déterminer le paysage des entreprises & des professionnels, des changements sont en cours ou vont nécessairement devoir se faire pour challenger cette Grande Démission !

Sur une notre plus positive, notons tout de même qu’en France, il faut modérer le propos car pour beaucoup de ceux qui changent de poste dans ce tourbillon de « Grande Démission », beaucoup restent dans le même secteur d’activité. Il y a moins cette volonté de grand changement, de reconversion & de mise au vert.

Marque employeur & QVT le remède contre la grande démission ?

Aujourd’hui et ce depuis quelques années, il est impératif pour garder ses talents & collaborateurs de penser au cycle du collaborateur de l’intégration à l’offboarding. Les missions, l’organisation du travail sont des sujets importants lors des recrutements. Les compétences douces (soft skills) font aussi leurs entrée sur le marché de l’employabilité, les hard skills ne suffisant plus.

Plus largement, pour essayer de garder ses collaborateurs, les entreprises ont un réel besoin d’élaborer une stratégie de Marque Employeur et plus largement une stratégie RSE. En effet, en France le CDI étant plébiscité, il ne faut pas que ce soit une excuse pour que les entreprises se reposent sur leurs lauriers. Il y a le besoin de faire monter en compétences ; de montrer une évolution possible, un avenir, une flexibilité, une organisation différente, une QVT. Aujourd’hui il faut avant tout penser bien être, de nouvelles pratiques & des évolutions salariales de ses collaborateurs pour avoir une stratégie durable.

Dans ces nouvelles pratiques on retrouve par exemple télétravail et mise en place des pratiques d’onboarding avec un accompagnement sur les 100 premiers jours déterminants. Le salaire est aussi un avantage certes, mais beaucoup d’autres choses peuvent entrer en compte : droit d’un salarié aidant, distinction vie privée/vie pro, droit à la déconnexion. Le salaire n’est plus en lui même suffisant pour garder ses talents.

Au-delà de la recherche de sens, ces départs en cascades peuvent également être le symptôme d’un manque d’écoute et de réponses appropriées aux (nouvelles) attentes des salariés : intégration dans l’entreprise, missions, organisation du travail, reconnaissance…Il est nécessaire de recruter différemment & de manager différemment.

Cette expérience de la grande démission risque encore de faire parler d’elle quelques temps. Il paraît donc imprudent d’ignorer les signes des salariés et particulièrement celles des jeunes générations, les Milléniaux représentent 50% des travailleurs il faut savoir se montrer flexible & faire preuve d’agilité. Si les entreprises ne s’adaptent pas, elles vont certainement faire face à de nombreuses difficultés dans le recrutement -mais pas que – à l’avenir ! Anticipez et amorcez votre stratégie dès à présent !

Pour en savoir plus sur le sujet c’est par ici : https://www.bfmtv.com/economie/emploi/la-grande-demission-prend-de-l-ampleur-dans-le-monde-et-en-france_AV-202203220015.html