You are currently viewing Les animaux, maîtres de leurs soft-skills 2/4.

Les animaux, maîtres de leurs soft-skills 2/4.

  • Post published:11 février 2022
  • Post category:blog

Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.” – George Gordon Biron

Cette semaine, nouvelle soft que l’on va introduire grâce au meilleur ami de l’homme : le chien. Un des aspects fascinant de ces animaux est celui de la fidélité et de l’altruisme. Leur instinct de protection et d’affiliation est si élevé que le simple fait d’apporter du soulagement et du bien-être les rend heureux, ils ressentent nos peines, nos joies, ils sont à l’écoute et très observateurs. D’après certaines études, les chiens sont capables de lire les expressions faciales, de communiquer leur jalousie, de montrer de l’empathie et même de regarder la télévision. Ils ont acquis ces caractéristiques « humaines » en évoluant de loups en animaux domestiques. Mais alors les chiens sont-ils plus proche d’être des humains qu’on ne le pense ? Nous allons découvrir cela aujourd’hui !

Pour remettre le contexte et revenir à nos moutons, nous allons distinguer différentes notions essentielles. Nous avons souvent tendance à confondre empathie et sympathie, et même si ces deux notions sont proches elles ne désignent pas la même chose. 

L’empathie :

nom féminin, (calque de l’allemand Einfühlung) : Faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent.

Lorsqu’une personne est empathique, elle comprend les émotions et ressentis d’une autre personne. Et est capable de se mettre à sa place. Sans forcément connaître cette personne, ou ressentir de la sympathie pour celle-ci. L’empathie, c’est écouter pleinement son interlocuteur, sans jugement ni appréhension.  

La sympathie :

nom féminin (latin sympathia, du grec sumpatheia, compassion) Penchant naturel, spontané et chaleureux de quelqu’un vers une autre personne

Lorsque quelqu’un est sympathique, c’est que l’on va ressentir de l’affection pour une personne. Nous tissons des liens avec ces personnes et nous pouvons ressentir des émotions communes, sans se mettre à la place de l’autre lorsqu’il les ressent. 

Il est certain que l’une va rarement sans l’autre, nous avons tendance avec l’affect à apposer de la sympathie dans l’empathie et inversement. Ces deux notions sont à distinguer également de la compassion, qui désigne le fait de ressentir de la pitié pour le malheur d’autrui. 

🐶 Les chiens empathiques par nature ?

Mais trêve d’étymologie, revenons à notre ami le chien. L’empathie chez eux -car vous avez pu lire que ces définitions s’appliquent à des « personnes » – , lecture habile de notre état moral, a en réalité des nuances bien surprenantes. Un exemple de cela peut être démontré par un cas très concret. Benjamin Stepp est un vétéran de la guerre d’Irak qui vit avec une femelle labrador nommée Arleigh. Ce jeune homme est victime d’une lésion cérébrale traumatique qui lui fait subir chaque jour des attaques subites et douloureuses qui immobilisent ses jambes. Arleigh pressent la venue de ces attaques et se rend immédiatement aux côtés de son maître dans un but très concret : lui apporter son soutien, sa tendresse, réduire son anxiété et contrôler sa respiration pour que la douleur s’atténue le plus vite possible. Alors empathie ou pas empathie ? Cette relation est si captivante qu’une éthologue, Natalia Albuquerque, étudie actuellement le cas si vous voulez en savoir plus sur le sujet. On sait que les chiens peuvent « sentir » certains changements métaboliques dans notre organisme qui se traduisent par exemple par une baisse de sucre, des attaques épileptiques… Les chien peuvent être empathique par anticipation ?

🐶 Empathie ou contagion émotionnelle ?

Il faut avoir en tête que l’empathie est une dimension psychologique complexe où des processus cognitifs très sophistiqués fonctionnent. Ce qui interpelle dans l’empathie des chiens est la facilité qu’ils ont à lire nos expressions faciales et le ton de notre voix ; mais aussi leur attitude naturelle pour « être contaminés » émotionnellement par nos propres états. Cependant, dans le cas où notre émotion est négative, ils mettent en place des comportements volontaires pour nous apporter de l’aide, du soutien et du bien-être.

Pour savoir si les chiens sont capables d’empathie, notamment envers une autre espèce, plusieurs expériences ont été menées. Par exemple, une étude a montré que les chiens sont plus agités et leur stress augmente lorsqu’ils entendent un humain ou un chien pleurer.

L’empathie canine est donc à la fois le résultat d’une contagion émotionnelle, d’un mimétisme et d’une réelle empathie.

🐶 Comment devenir aussi empathique que les chiens ?

Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’en tant qu’Humain nous avons nous aussi notre propre expérience de vie et nos propres sensibilités. Cela va créer chez nous des “filtres” qui nous empêchent d’être complètement dans le moment présent. Nous allons nous mettre à juger, à rationaliser, à résister vis à vis de ce qu’il y a en face de nous afin de le modifier. L’empathie est notre capacité à nous mettre à la place de l’autre et l’une des choses qui nous empêche d’en faire l’expérience c’est notre égo.

L’égo, c’est cette part de nous qui nous incite à ne pas montrer nos faiblesses, cette petite voix intérieure qui nous crie de nous montrer sous notre meilleur jour afin d’éviter d’être blessé ou de souffrir. Il nous oblige à créer de la distance entre ce que l’on ressent et ce que l’on montre. Il nous incite à mentir pour modifier la réalité et se protéger. En faisant cela, de la distance se crée entre nous et le monde extérieur et nous empêche d’être vraiment et sincèrement avec l’autre.

Pour devenir empathique, cela requiert de travailler sur soi, d’être conscient de nous et de nos fonctionnements, savoir lâcher prise et reconnaître la réalité, même si elle ne nous convient pas, ne pas résister et être dans une écoute et une observation sincère. 

🐶 Ok l’empathie mais pour le monde de l’entreprise ça peut servir ?  

L’empathie désigne donc la capacité à nous mettre à la place d’autrui, et c’est bien cela qui fait que cette qualité est fortement recherchée par dans les entreprises. 

En effet, quelqu’un qui montre de l’empathie envers ses collègues aura plus de facilités à échanger avec eux et à tisser des liens. Les capacités émotionnelles sont tout autant importantes que les capacités professionnelles en entreprise. C’est ce qui va permettre d’établir un environnement de travail agréable dans lequel chacun pourra s’exprimer librement.

Une personne qui fait preuve d’empathie envers autrui permet une meilleure communication au sein de l’entreprise. Tout d’abord, parce qu’elle est considérée comme une oreille attentive pour les collaborateurs dans le besoin. Il est donc plus facile pour eux de communiquer et de partager leurs doutes et interrogations. En effet, lorsqu’un collaborateur se sent écouté et compris, il est plus facile pour lui de se confier sur ce qui va ou non. Cela encourage donc à la communication.  

En entreprise, l’empathie est un facteur essentiel du bien-être au travail. Et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, car cela permet d’instaurer un climat de confiance entre les collaborateurs.  Lorsque les membres d’une équipe font preuve d’empathie les uns envers les autres, l’ambiance générale de travail est beaucoup plus agréable. Les personnes s’écoutent, se comprennent et se font confiance. Ils sont capables d’échanger en toute confiance et en toute transparence pour valoriser le travail de chacun. 

De plus, une personne empathique a tendance à percevoir les émotions des autres, elle est donc capable de voir lorsque quelque chose, ou quelqu’un, ne va pas bien. Cela évite que des situations difficiles ne perdurent. 

🐶 La check liste de l’empathie

✅ Mettre l’égo de côté

✅Être conscient de son fonctionnement

✅Lâcher prise

✅Observer son environnement

Les chiens ne nous diront jamais de prendre les choses moins à cœur. Ils ne nous recommanderont pas non plus de changer de travail, de donner une autre chance à notre couple, de couper les ponts définitivement avec cet.te ami.e qui nous apporte plus de problèmes que de bénéfices. Ils ne vous recommanderont jamais rien, ne vous jugeront pas non plus, et ne critiqueront en aucun cas vos décisions. Nos chiens se limiteront seulement à « être » là, avec nous, nous apportant le meilleur d’eux-mêmes en échange de rien. Faisons nous contaminer par cette empathie canine, laissons nous guider par leur façon d’être au monde !

Vous voyez, parfois dans la vie, le meilleur remède à tous vos maux a de la fourrure et quatre pattes.

-Mark J.Asher

Sources

–         National Geographic (nationalgeographic.com)

–         Nos pensées (nospensees.fr)

–       Sciences et avenir  (sciencesetavenir.fr)

–      Cani-science  (caniscience.fr)

–        Nature de chien (naturedechien.fr)

–         Courrier Cadres (courriercadres.com)

–      Groupe Partenaire Ressources Humaines (groupe-partnaire.com)