You are currently viewing L’importance d’inscrire l’offboarding dans sa stratégie d’entreprise

L’importance d’inscrire l’offboarding dans sa stratégie d’entreprise

  • Post published:8 avril 2022
  • Post category:blog

Dans la continuité de notre article sur la grande démission & la mise en place de nouvelles pratiques, nous voulions faire un focus sur l’offboarding. Ce processus est maintenant pratiqué par 30%* des entreprises. Partir en bon termes avec ses salariés, c’est tout aussi important que de les accueillir. C’est encore un phénomène récent & souvent délaissé, mais nous allons tenter de vous expliquer pourquoi sa mise en place participe à consolider votre stratégie d’entreprise.

L’offboarding, c’est tout simplement le processus qui permet à un collaborateur & une entreprise de se dire au revoir, de mettre fin à leur relation professionnelle cordialement. Que ce soit un départ voulu ou non, soigner les adieux est primordial pour s’assurer de la suite de votre entreprise.

Pourquoi mettre en place ce processus ?

Souvent le départ d’un collaborateur est vu comme un échec de l’entreprise, un désalignement entre les deux alors que, ce sont juste que certaines choses évoluent & que les relations changent. Aujourd’hui, il est très rare que des employés fassent toute leur vie professionnelle dans une même entreprise, les talents vont et viennent, c’est le monde du travail aujourd’hui. Ce n’est pas pour arranger les affaires côté recrutement qui devient de plus en plus tendu, mettre en place des pratiques nouvelles semble essentiel ! (cf notre article sur la Grande Démission). Même si votre collaborateur part, c’est très commun qu’il reste dans le même secteur d’activité, le même réseau alors autant prêcher pour sa paroisse et en faire un ambassadeur de l’entreprise. D’autant plus qu’un collaborateur qui quitte l’entreprise avec un bon ressenti sera plus apte à revenir travailler dans la même structure. C’est ce qu’on appelle un salarié boomerang. Ainsi, 70 % des salariés seraient prêts à revenir quand ils ont bénéficié d’un processus d’offboarding (Enquête IGS).

L’offboarding, c’est pour le collaborateur qui part, mais c’est également pour ceux qui restent. Le départ de quelqu’un peut provoquer de la tristesse, démoraliser les équipes, de l’anxiété, enfin bref, tout un panel d’émotions ! Préparer un départ, accompagner les équipes rassure & permet également d’accompagner l’onboarding des nouveaux et assurer la continuité dans le travail. Cela sert à éviter une perte des connaissances & des pratiques.

Les différentes étapes de l’offboarding :

Un départ, ça s’organise ! Recruter ou non quelqu’un pour remplacer la personne, anticiper la charge de travail, gérer l’émotionnel, plusieurs dimensions sont importantes à prendre en compte.

Préparer la passation :

Il y a plusieurs cas de figures :  soit on a recruté un remplaçant pour le poste vacant et ainsi une formation et aide la prise de poste peut se faire, soit le recrutement n’a pas pu se faire, ainsi créer un guide des bonnes pratiques peut être bien pour assurer d’une certaine continuité. S’assurer que la relève arrive à monter sur le poste, c’est s’assurer un bon onboarding mais également que le savoir reste dans l’entreprise et que la qualité du travail va être équivalente.

Informer les équipes & faire un pot de départ :

L’annonce d’un départ est aussi une étape importante. La communication transparente entre tous est primordial, il est mieux qu’un départ s’apprenne de manière formelle plutôt que par des bruits de couloirs. Cela permet à tous de pouvoir gérer ses émotions, pouvoir également gérer les différents projets, se préparer au changement & accompagner ce changement. Organiser un évènement convivial est toujours appréciable pour célébrer un départ & une nouvelle aventure pour votre collaborateur.

Faire le point administratif & matériel :

Avant un départ, il est essentiel de faire un point sur les différents papiers à fournir à son salarié. L’administratif est souvent un point de stress pour les collaborateurs comme pour les entreprises, faciliter cette étape, c’est offrir un nouveau départ serein à tous.

Il est aussi important de faire un point sur le matériel a rendre. En effet, pour éviter les fuites d’informations & de données : il faut se protéger et s’assurer que tout est revenu à l’entreprise !

Bilan de la période en entreprise :

Côté humain, faire un retour de l’expérience en entreprise, un vrai feedback peut être bénéfique pour avancer. Travailler sa marque employeur pour l’entreprise & pouvoir valoriser ses compétences pour le collaborateur. Chaque individu apporte quelque chose à une entreprise, en terme de compétences, de vécu, d’expériences etc. Faire un retour c’est aussi prendre le temps de reconnaitre l’investissement de son salarié auprès de l’entreprise, de valoriser son expérience et clôturer la relation professionnelle.

Dire au revoir n’est jamais évident. Laisser partir des salariés est toujours impactant pour une entreprise autant au niveau professionnel qu’humain. Soigner l’offboarding, c’est laisser le temps à tous d’accepter le changement, de trouver de nouveaux repères et surtout d’impacter positivement sa marque employeur. Pour poursuivre la réflexion, pourquoi ne pas continuer à cultiver les relations professionnelles en mettant en place une logique alumni ?

*Les Echos Start