Soft skills du XXIème siècle : le sens de négociation

Soft skills du XXIème siècle : le sens de négociation

Voici la suite de notre série sur les 10 soft skills essentielles pour 2020, d’après l’étude du World Economic Forum.

9/10 – Le sens de la négociation

Mathilde HELIES, membre de notre comité scientifique, nous confie sa définition : « Négocier implique d’abord l’intention de coopérer, pour trouver un point d’équilibre. Un négociateur talentueux, agrège des compétences relationnelles, émotionnelles et situationnelles. Des compétences relationnelles car une négociation c’est d’abord une rencontre humaine, dont la qualité s’appuie sur l’assertivité et l’écoute active. L’attention qu’on porte à l’autre est clé, par exemple, en prenant en considération ses réactions non verbales. De bonnes compétences émotionnelles aussi car une bonne négociation passe par un partage réciproque d’émotions. Rester maître de nos émotions tout en étant attentif à celles de l’autre est fondamental. Percevoir l’évolution de l’état émotionnel de l’autre, contribue à leur régulation et nous prémuni d’une situation de blocage voire de rupture dans l’échange. Enfin, des compétences situationnelles car la richesse d’une rencontre c’est aussi son imprévisibilité. De nouvelles données, contraintes, nous amènent à nous ajuster, à nous adapter en permanence, c’est aussi ce qui fait le charme de la négociation ! »